Catégorie

Archive pour la catégorie « SLOWS »

The Korgis – Everybody’s got to learn sometime

( ANGLAIS, SLOWS )

Image de prévisualisation YouTube



Jean Jacques Lafon – Le Géant de papier

Image de prévisualisation YouTube



spandau ballet true

( ANGLAIS, SLOWS )

Image de prévisualisation YouTube



Eagles Hotel California

( ANGLAIS, SLOWS )

Image de prévisualisation YouTube



Morris Albert – Feelings

( ANGLAIS, SLOWS )

Image de prévisualisation YouTube

 karaoke

Image de prévisualisation YouTube

 

 



Scorpions – Still Loving You

( ANGLAIS, SLOWS )

Image de prévisualisation YouTube



Les duos de l-impossible- dassin pere et fils

Image de prévisualisation YouTube

Et si tu n’existais pas,
Dis-moi pourquoi j’existerais.
Pour traîner dans un monde sans toi,
Sans espoir et sans regrets.

Et si tu n’existais pas,
J’essaierais d’inventer l’amour,
Comme un peintre qui voit sous ses doigts
Naître les couleurs du jour.
Et qui n’en revient pas.

Et si tu n’existais pas,
Dis-moi pour qui j’existerais.
Des passantes endormies dans mes bras
Que je n’aimerais jamais.

Et si tu n’existais pas,
Je ne serais qu’un point de plus
Dans ce monde qui vient et qui va,
Je me sentirais perdu,
J’aurais besoin de toi.

Et si tu n’existais pas,
Dis-moi comment j’existerais.
Je pourrais faire semblant d’être moi,
Mais je ne serais pas vrai.

Et si tu n’existais pas,
Je crois que je l’aurais trouvé,
Le secret de la vie, le pourquoi,
Simplement pour te créer
Et pour te regarder.



Joe Dassin – il etait une fois nous deux

 Image de prévisualisation YouTube

Souviens-toi, c’était un jeudi
Souviens-toi, on avait suivi
Le chemin des amoureux
C’était il était une fois nous deux
Souviens-toi, c’était le grand jour
Le grand pas vers le grand amour
C’était encore mieux que ça
C’était nous deux il était une fois

Un môtel sur la route du port
Un soir banal
Deux clients, un veilleur qui s’endort
Sur son journal
Il nous tend à chacun une clé
Nous dit: « bonsoir »
Le matin on avait réservé des chambres à part
On n’ose pas montrer qu’on s’aime
A dix-huit ans à peine

Souviens-toi, c’était un jeudi
Souviens-toi, on avait suivi
Le chemin des amoureux
C’était il était une fois nous deux
Souviens-toi, c’était le grand jour
Le grand pas vers le grand amour
C’était encore mieux que ça
C’était nous deux il était une fois

On a pris le quatorze au hasard,
Un peu génés
Puis ta robe a glissé dans le noir
On s’est aimé
Quand plus tard le garçon est venu
Nous apporter
Deux cafés d’un sourire entendu
Tu t’es cachée
Il n’a pas vu que tu pleurais
L’enfance qui s’en allait

Souviens-toi, c’était un jeudi
Souviens-toi, on avait suivi
Le chemin des amoureux
C’était il était une fois nous deux
Souviens-toi, c’était le grand jour
Le grand pas vers le grand amour
C’était encore mieux que ça
C’était nous deux il était une foi



Je t’aime… moi non plus

Image de prévisualisation YouTube



James Brown – Mans World

( ANGLAIS, SLOWS )

Image de prévisualisation YouTube



1234