Archives

Archive pour avril 2007

Gilbert Becaud – Nathalie

Image de prévisualisation YouTube

La place Rouge était vide
Devant moi marchait Nathalie
Il avait un joli nom, mon guide
Nathalie
La place Rouge était blanche
La neige faisait un tapis
Et je suivais par ce froid dimanche
Nathalie

Elle parlait en phrases sobres
De la révolution d’octobre
Je pensais déjà
Qu’après le tombeau de Lénine
On irait au cafe Pouchkine
Boire un chocolat

La place Rouge était vide
J’ai pris son bras, elle a souri
Il avait des cheveux blonds, mon guide
Nathalie, Nathalie…

Dans sa chambre à l’université
Une bande d’étudiants
L’attendait impatiemment
On a ri, on à beaucoup parlé
Ils voulaient tout savoir
Nathalie traduisait

Moscou, les plaines d’Ukraine
Et les Champs-Élysées
On à tout melangé
Et l’on à chanté

Et puis ils ont débouché
En riant à l’avance
Du champagne de France
Et l’on à dansé

Et quand la chambre fut vide
Tous les amis etaient partis
Je suis resté seul avec mon guide
Nathalie

Plus question de phrases sobres
Ni de révolution d’octobre
On n’en était plus là
Fini le tombeau de Lenine
Le chocolat de chez Pouchkine
C’est, c’était loin déjà

Que ma vie me semble vide
Mais je sais qu’un jour à Paris
C’est moi qui lui servirai de guide



MASSACHUSSET – BEE GEES

( ANGLAIS )

Image de prévisualisation YouTube



JULIEN CLERC – CE N EST RIEN – 1975 -

Image de prévisualisation YouTube

Image de prévisualisation YouTube



JOE DASIN – L’ETE INDIEN -1975-

Image de prévisualisation YouTube



Joe Dassin – Et si tu n’existais pas

 Image de prévisualisation YouTube

Et si tu n’existais pas,
Dis-moi pourquoi j’existerais.
Pour traîner dans un monde sans toi,
Sans espoir et sans regrets.
Et si tu n’existais pas,
J’essaierais d’inventer l’amour,
Comme un peintre qui voit sous ses doigts
Naître les couleurs du jour.
Et qui n’en revient pas.
Et si tu n’existais pas,
Dis-moi pour qui j’existerais.
Des passantes endormies dans mes bras
Que je n’aimerais jamais.

Et si tu n’existais pas,
Je ne serais qu’un point de plus
Dans ce monde qui vient et qui va,
Je me sentirais perdu,
J’aurais besoin de toi.

Et si tu n’existais pas,
Dis-moi comment j’existerais.
Je pourrais faire semblant d’être moi,
Mais je ne serais pas vrai.

Et si tu n’existais pas,
Je crois que je l’aurais trouvé,
Le secret de la vie, le pourquoi,
Simplement pour te créer
Et pour te regarder



Pierre Perret – Ouvrez la cage aux oiseaux

Image de prévisualisation YouTube 

Ouvrez ouvrez la cage aux oiseaux
Regardez-les s’envoler c’est beau
Les enfants si vous voyez
Des p’tits oiseaux prisonniers
Ouvrez-leur la porte vers la liberté
Un p’tit dé à coudre
Et trois goutt’ d’eau dedans
Au d’ssus du perchoir
Un os de seiche tout blanc
Et un petit piaf triste de vivre en prison
Ça met du soleil dans la maison
C’est c’ que vous diront
Quelques rentiers vicelards
Des vieux schnocks
Qui n’ont qu’ des trous d’air
Dans l’ cigare
Une fois dans vot’ vie,
Vous qui êtes pas comme eux
Faites un truc qui vous rendra heureux
Si vot’ concierge fait cui-cui sur son balcon
Avec ses perruches importées du Japon
Ses canaris jaunes et ses bengalis
A vot’ tour faites leur guili-guili
Sournoisement exclamez vous
 » Dieu ! quel plumage !  »
Mais chère Madame
On vous demande au 3ème étage
Et dès que la bignole aura l’ dos tourné
Même si on doit pas vous l’ pardonner
Ouvrez, ouvrez la cage aux oiseaux
Regardez les s’envoler, c’est beau
les enfants si vous voyez
Des petits oiseaux prisonniers
Ouvrez-leur la porte vers la liberté 



Esther & Abi Ofarim – Cinderella Rockefella

( ANGLAIS )

Image de prévisualisation YouTube



Yves Montand / Les grands boulevards

Image de prévisualisation YouTube



Yves Montand – a Paris

Image de prévisualisation YouTube



Yves Montand – Les feuilles mortes

Image de prévisualisation YouTube



1...2223242526...29